école Marie de l'incarnation

maternelle et élémentaire

école sainte marguerite

maternelle et élémentaire

Collège Saint Etienne

Lycée Sainte marguerite

Lycée général et technologique
Enseignement supérieur

UNE JOURNEE ECOCITOYENNE POUR LE GROUPE SAINT-FRANÇOIS D’ASSISE

- Le Mardi 05 Décembre 2017
UNE JOURNEE ECOCITOYENNE POUR LE GROUPE SAINT-FRANÇOIS D’ASSISE

Le vendredi 6 octobre, le groupe scolaire a réuni élèves, professeurs et encadrants autour du thème de l’environnement et du développement durable pour célébrer la Saint François d’Assise. Cette journée a été guidée par le mouvement « Nettoyons la nature ! » du groupe E. Leclerc.

La matinée a commencé par la rencontre entre les petits et les plus grands et par la décoration, ensemble, d’un T-shirt fourni par la grande chaine de distribution sur le thème de la nature. Un moment intergénérationnel qui a semblé séduire tout le monde. Maéra (CP) et Coline (1ère année de BTS Design Graphique) semblaient toutes les deux très enthousiastes.
Après cela, les élèves ont pu assister à des chants, à une mise en scène de la vie de Saint-François d’Assise, à la plantation de quatre arbres symbolisant les quatre écoles du groupe scolaire et même à un lâcher de colombes. Ensuite, c’était l’heure du pique-nique, un moment qu’attendait de nombreux élèves depuis le début de la matinée !
Mme Bricout, l’adjointe de M. Pinto, responsable du lycée Sainte-Marguerite, est à l’initiative de cette journée. Elle cherchait une idée fédératrice afin de célébrer le groupe scolaire pour cette année 2017. Après avoir reçu, en juin dernier, une offre de E. Leclerc pour participer à son mouvement « Nettoyons la nature », cela lui est apparu comme une évidence : « c’était la chose qu’il fallait faire pour réunir le groupe scolaire lors d’une action engagée commune ».
L’après-midi, un sac à la main, des gants et un sourire, les élèves et certains professeurs accompagnants furent invités à nettoyer les rues de Chambray-lès-Tours. Des papiers de bonbons, des mégots de cigarettes, des chiffons usés ou même des restes de murs d’escalade, les élèves ont parfois été très étonnés de ce qu’ils ont pu trouver par terre. Audrey, en 2nd GT 1, était très motivée par cette action. Pour elle, « trop peu de personnes font attention à la nature ». Cette journée de sensibilisation à l’écocitoyenneté s’avérait donc importante. Pour M. Buthaut, professeur de Philosophie dans l’enseignement supérieur, le but de cette après-midi était, « non seulement de nettoyer la ville, mais aussi de faire prendre conscience aux élèves que lorsqu’ils jettent quelque chose dans la nature, cela reste et pas seulement quelques jours ».
Beaucoup d’élèves sont déjà acteurs de l’idée de développement durable chez eux. La plupart trient leurs déchets, font attention à leur consommation d’eau et d’électricité. Certains ont un compost. Cependant, des élèves, souvent jeunes, ne sont pas bien informés sur cette notion d’écocitoyenneté : cette journée de sensibilisation semblait donc d’autant plus importante et nécessaire. Elle aura quand même pu donner des idées à certains. Selon Juliette (6ème 1), sa classe a prévu de créer une boîte dans laquelle déposer des papiers utilisés mais encore utilisables pour faire des brouillons et ainsi gâcher moins de feuilles.
Un bilan très satisfaisant et une journée réussie, voilà ce que l’on pourrait en retenir. M. Pinto, le chef d’établissement, affirme que « cette journée Saint François d’Assise sera renouvelée l’année prochaine sous un thème différent ». Nous attendons donc avec impatience !

Emma Bourasseau, étudiante en 1e année de BTS Communication